Le VocabulAIDE

Influences de l’anglais – vraies et prétendues – et usages en transition

De Pierre Cardinal

Le VocabulAIDE

  • Disponible (janvier 2010)
  • Format papier $34.95 CAD
    978-2-7603-0737-7
    736 pages . 6 x 9
  • Livre numérique en format PDF $16.99 CAD
    978-2-7603-1889-2
  • Achat groupé $39.95 CAD
    Format papier et livre numérique

    978-2-7603-0737-7

Description

Ouvrage essentiel pour ceux qui veulent soigner et enrichir leur français écrit, Le VocabulAIDE permet de trouver et de repérer les anglicismes et les emplois influencés par l’anglais dans le lexique quotidien. Ce guide de référence aide à acquérir un vocabulaire approfondi et de le rapprocher de l’usage général du français.

Tous les mots et expressions sont présentés avec l’exemple d’une phrase authentique tirée des principaux journaux du pays, le mot anglais qui porte l’influence, des remarques et notes explicatives au sujet de l’emprunt et les équivalents en français général.

Le VocabulAIDE contient :
• Plus de 1200 mots et locutions influencés par l’anglais, courants au Québec, en Acadie, en Ontario et parfois aussi en Europe francophone
• Plus de 2000 attestations tirées des journaux et magazines canadiens et européens
• Plus de 8000 équivalents en français général
• Des centaines de notes explicatives et comparatives sur l’usage canadien et européen contemporain
• Un répertoire alphabétique de 350 faux anglicismes et usages en transition

Note biographique

Pierre Cardinal est docteur en linguistique de l’Université de Paris-Sorbonne et professeur honoraire à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Il s’intéresse au français canadien et européen depuis plus de 40 ans. À partir de 1980, il a méthodiquement relevé, analysé et documenté nos usages lexicaux écrits influencés par l’anglais. Par cet ouvrage, l’auteur entend contribuer au renouvellement de la critique et de la pédagogie des influences de l’anglais sur notre langue écrite soignée.

À propos du livre

Ce guide vous permettra de vous pencher de plus près sur votre propre usage du français et d’évaluer comment il est influencé par l’anglais.» -- Pour parler profession